Marc Levy „Les enfants de la liberté“

Beaucoup de lecteurs associent Marc Levy aux Bestseller “La prochaine fois” et “Où es-tu ?” – qui constituent à mon sens plutôt des lectures de vacances. J’ai été d’autant plus surprise lorsque parut „Les enfants de la liberté“ en 2007. Un roman très personnel dans lequel Levy révèle un chapitre captivant de sa biographie. 
Il  est question de son père Raymond, qui, à l’âge de 18 ans et sous l’occupation allemande, s’engage dans la résistance. Il se bat en toute illégalité, aux côtés de son frère Claude sous le pseudonyme de “Jeannot”. L’histoire  se déroule en “zone libre” à Toulouse, alors sous le commandement du Maréchal Pétain. Le quotidien des deux frères et de leurs compagnons (espagnols, italiens, polonais, hongrois et roumains) est fait de méfiance et de peur. Ils risquent leur vie lors de sabotages et d’attentats contre les occupants et la milice française et sacrifient leur jeunesse pour le rêve absolu: la liberté pour leur pays et leur futur – ce sont les enfants de la liberté. Mais ils seront arrêtés et faits prisonniers. C’est alors que l’heure de vérité sonne pendant leur transfert à Dachau. Nombre d’entre eux périssent durant ce convoi et seuls quelques uns en ressortent indemnes. Ils se retrouveront en septembre 1984 au stade de Toulouse pour rendre hommage aux victimes et être décorés. C’est avec empathie et précision que Levy décrit ce que signifie vivre et aimer clandestinement à cette époque. 
Je recommande vivement cette lecture à tous les admirateurs de Levy qui souhaitent le connaître sous un autre angle mais également à tous les “Levy sceptiques”. En racontant “les enfants de la liberté”, il honore pleinement la résistance et rappelle le devoir de mémoire.
Advertisements

4 Comments

  1. D'après moi, ce livre reste malgré tout une surprise dans la mesure où Levy sort de son registre habituel en concentrant son écriture sur un tout autre thème, celui de la résistance et de la déportation. Il sensibilise ainsi ses lecteurs et capte leur intérêt pour une histoire qu'ils n'auraient peut-être pas souhaité lire dans un autre roman.
    De plus, l'écriture ne doit pas être nécessairement complexe pour évoquer un tel sujet. C'est d'ailleurs par une expression écrite simple que le lecteur est le plus souvent concerné. Évidemment qu'il existe d’innombrables ouvrages sur cette époque sombre de notre histoire mais aucun d'entre eux n'est de trop – au regard des millions de victimes; bien au contraire, ils ne sont pas assez nombreux!

    Gefällt mir

  2. Bonjour,

    Je ne suis pas spécialement un adepte de Marc Lévy à qui je reproche parfois une écriture ennuyeuse et des histoires lassantes.

    Ce livre a été écrit en mémoire à son père, qui on le sait, a été résistant, déporté et a pu fuir du train qui le menait vers les camps de la mort. Je respecte tout à fait le message qu’il cherche à transmettre et j’admire l’hommage de cet homme à son père. Mais en dehors de cela, le roman ne m’a beaucoup captivé.

    Il existe en effet de nombreux ouvrages et témoignages bien plus poignants sur le thème de la résistance, de la déportation et du nazisme. M’étant personnellement rendu sur le camp de Buchenwald en Allemagne, les récits de rescapés qui ont vécu ces horreurs, décrivent et retranscrivent le mieux les atrocités commises pendant cette période sombre de l’histoire.

    Au final, je dirais que Levy publie un roman sur la Résistance, la déportation et le nazisme comme tant d’autres, écrit dans une langue simple, et sans surprise.

    Gefällt mir

  3. Merci pour ton commentaire et ton lien; les livres qui figurent sur ton blog sont très intéressants.

    Les dernières publications de Levy penchent à mon goût trop vers le fantastique; dommage que ses romans soient influencés par la tendance littéraire actuelle.

    Gefällt mir

Und was sagst du dazu ...?

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s